13 mai 2006

P.E is still alive! -part 1

Au cas où certains auraient passé les six dernières années à se fatiguer les tympans sur des "albums" qui font pouet-pouet (et ils sont nombreux...tous ces fans de Massive Attack et de Moby,parlant new age et végétarien,"ambient guys" indhouisant et fleurant bon l'apathie aseptisée...ah,l'an 2000!),on rappellera que le frisson rock'n'roll semble s'être rappelé aux oreilles consentantes des jeunes têtes blondes.

Oh,bien sûr,les grandes Altesses Ridées n'y sont absolument pour rien.Aviez-vous cru une seule seconde que Miiiiiiiick Jagger ou Bob Dylan allaient sortir de leur univers chantilly/dollars/sony/diamant pour tenter de recoller ne serait-ce qu'un instant à la réalité de ce monde,ou tout du moins de leurs fans???Dans ce cas,mes pauvres naïfs,vous vous rapprochez des schémas suivants : a) vous êtes un de ces quasi-sexagénaires ventripotents arborant leur t-shirt  Licking Tongue  millésimé-au hasard- Voodoo Lounge(que tirent Richards & co à leurs gogos de fans,de sorte que vous voici désormais affublé d'un foutage de gueule intégral parcourant pour une dixaine d'euros votre abdomen),soit b)vous constituez l'épitomé des rock-réacs mous du bulbe bloqués à vie dans telle période prétendûment glorieuse de la chose rock'n'roll,et il y a des fortes chances que vous passiez vos jours à soupirer de l'absence de Jimi ou de Kurt,qui sauraient sûrement expliquer à tous ces gamins ce qu'est la real thing !

Pour synthétiser,le cas a) nous renvoie au bétail qui s'entasse dans tel Stade de France pour aller vérifier si le diamant de Jagger est toujours bien collé à sa foutue molaire;quant au cas b),il nous rapproche de celui que beaucoup considèrent comme "l'homme qui a écrit l'acte d'être Punk" (dixit Virginie Despentes,jamais à cours de plaisanteries):je veux parler bien sûr de Patrick Eudeline.

Bref topo sur l'animal:free-lance parisien alignant les brûlots vaguement radicaux (ce papier sur "Physical Graffiti"publié dans Best,quelle blague!Ou comment réadapter au rock'n'roll le syndrome du "cul entre deux chaises") chez "Best","Ogoun!" ou "Rock & Folk" de 1973 à l'arrivée de la scène punk parisienne.Révélation pour le jeune Eudeline;il monte dare dare Asphalt Jungle,autour de Sa Grande Plume et de Rikky Darling,guitariste porté sur la Rickenbacker et la disparition soudaine (on est sans nouvelles de lui depuis des années)...On vous passe les détails des prétentions visionnaires du bonhomme,du type "messieurs,j'ai toujours su que le punk s'autodétruirait" etc...Bref,les années 80 déboulent,et comme tout rocker qui se respecte,Patrick sent le sol s'ouvrir sous lui:quelle place pour un Keith Richards look alike toxico jusqu'aux boots dans cet univers de permanentes péroxydées et de boîtes à rythmes rototom???Vide alangui (excepté quelques peu glorieuses jérémiades sur la disparition de son cher dandysme européen décadent) jusqu'à la fin des années 1990;Rock & Folk,toujours partant pour récupérer les éclopés trash un rien branchouille (voir Despentes,où plus récemment Busty),lui offre une rubrique "La Vie En Rock",et en quelques années,voici l'Eudeline intronisé grand parrain du garage-punk parisien juvénile regroupé sur la scène du Gibus,pour des "Rock N Roll Friday" qui vont secouer vos nuits!!!

Posté par Ramblin Man à 01:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur P.E is still alive! -part 1

    Mais enfin, y'avait pas que de la merde dans les années 80!

    Posté par Willow, 13 mai 2006 à 10:29 | | Répondre
Nouveau commentaire